La toux du chenil, qu’est-ce que c’est ?


toux-du-chenil-1
La trachéobronchite infectieuse canine (TBIC), plus souvent connue sous le nom de « toux de chenil», est une maladie extrêmement contagieuse.

Elle touche un grand nombre de chiens chaque année restant l’une des maladies infectieuses canines les plus répandues.

Dans les pensions canines ou la concentration de chien est importante, l’épidémie de la toux du chenil se répand très rapidement et peut toucher un très grand nombre de chiens. La maladie est plus fréquente en automne et en hiver.

La toux du chenil  peut être provoquée par plusieurs virus et bactéries.

C’est en général l’association de plusieurs agents infectieux qui détermine la gravité de la maladie. Cependant, deux d’entre eux jouent un rôle prépondérant : le virus Parainfluenza canin et la bactérie Bordetella bronchiseptica.

La maladie touche l’appareil respiratoire du chien. Les agents infectieux responsables de cette maladie se transmettent par les aérosols expulsés lors de toux, par l’écoulement nasal ou par le contact rapproché dit « nez-à-nez. Dans certain cas, un contact direct n’est même pas nécessaire à la transmission.

Les agents pathogènes pénètrent dans les voies respiratoires du chien sain, et les colonisent en se multipliant.

 

Les signes cliniques les plus souvent observés sont :

  • une toux rauque et sèche, en quintes, parfois accompagnée de vomissements
  • des écoulements (nez, yeux)
  • des éternuements
  • une grande fatigue
  • une  perte d’appétit
  • de la fièvre
  • une boncho-pneumonie, beaucoup plus grave.

 

La vaccination constitue un moyen efficace pour protéger les chiens contre la trachéobronchite infectieuse canine mais ne protège jamais à 100%.

Les vaccins conseillés sont le Nobivac KC ou Bronchi-Shielde en intra-nasale.

. Ces vaccins sont très efficaces car ils miment la voie naturelle de l’infection, bloquant directement les agents pathogènes à l’entrée des voies respiratoires. De plus l’immunité commence à s’installer en quelques jours.

 

Le chien vacciné peut excréter le virus et contaminer ses congénères pendant au maximum 72 heures. Il faut en général 4 jours, pour qu’un chien vacciné développe une protection immunitaire satisfaisante.

Les vaccins sont généralement efficaces, mais il faut savoir que la toux de chenil comme la grippe chez l’homme est capricieuse et que les souches de virus changent et évoluent.

Même un chien correctement vacciné peut l’avoir de façon atténuée.

 

Il est donc indispensable de vacciner une fois par an son chien s’il vient en pension pour éviter une forme sévère de la toux du chenil.

Be Sociable, Share!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *